LA REFONDATION

(Les Leçons de la Refondation)

 


Par Dr. Simone Ehivet Gbagbo

 


LA REFONDATION

Ce que Refonder veut dire; la Refondation à l’épreuve du pouvoir


 

3e Partie

 

LES LEÇONS DE LA REFONDATION

 

La double présentation de notre programme de gouvernement dit programme de REFONDATION et du bilan de notre Action Politique à la tête du pays depuis 2000, conduit nécessairement à en tirer des enseignements. Au demeurant, nos grands chantiers projetés ont à peine été entamés quand la guerre a éclaté. Cette crise, grâce à Dieu, n’a pas arrêté le processus bien qu’elle l’ait fortement ralenti. De ce qui a été expérimenté et réalisé, nous proposons de retenir les enseignements suivants :

1) L’impératif de la Refondation dans le contexte historique de la CÔTE D’IVOIRE

Nous confirmons que notre pays tel que géré par le pouvoir PDCI avait besoin d’un tel programme courageux, ambitieux et révolutionnaire pour véritablement entrer dans la modernité et dans le concert des nations démocratiques, indépendantes et prospères.

Aux plans politique, institutionnel, économique, social et à tous les niveaux, la CÔTE D’IVOIRE avait grandement besoin de cette vision moderne avec des idées novatrices pour se renouveler et amorcer un développement conséquent.

2) La réaction contre-révolutionnaire des anciennes puissances coloniales

Le concept de Refondation, tout comme les chantiers de sa mise en œuvre, ont secoué tout l’édifice ancien au point de provoquer la réaction agressive des anciennes puissances coloniales et de leurs alliés Africains et Ivoiriens. Moyennant quoi, depuis plus de sept (7) ans nous affrontons et nous nous acharnons à réduire une crise, une tentative de coup d’Etat qui s’est développée en guerre civile avec une bipartition de fait du pays et un partage du pouvoir d’Etat avec des forces rebelles coalisées avec l’ancien parti unique.

3)  L’attente et l’impatience des populations

Les effets de la Refondation ne sont pas encore très perceptibles et manifestes dans la vie quotidienne des populations qui commencent à s’impatienter. Le peuple attend la création substantielle des emplois pour faire reculer le chômage surtout chez les jeunes. Il aspire à voir la multiplication significative des infrastructures routières, hospitalières, scolaires et universitaires. En effet, avec la crise, la pauvreté s’est accrue. Avec la hausse des cours mondiaux du pétrole, la vie devient de plus en plus chère. L’impact négatif des changements climatiques en ajoute sur le mal vivre des populations.

Tous ces faits donnent le sentiment que « les refondateurs » ont échoué, suscité de faux espoirs et vendu des illusions aux Ivoiriens. Nos adversaires et détracteurs en profitent pour parler d’incompétence et d’inaptitude pour le FPI à bien gouverner et à assurer le bien-être social des Ivoiriens.

4)  La surenchère des organisations syndicales

Les dirigeants syndicaux ayant saisi cette capacité de rénovation fondamentale du nouveau régime au pouvoir en même temps que sa fragilisation par la crise socio-politique, profitent de la situation pour engranger le maximum de reforme et d’amélioration des conditions de vie et de travail de leurs corporations. Ils ne se privent guère d’exercer sur le pouvoir actuel des pressions, des chantages et des grèves allant dans le sens de la contre-révolution et des conservatismes.

Cet environnement délétère exige des animateurs de notre régime d’une part ouverture et souplesse et de l’autre, rigueur et fermeté sur les objectifs.

Il nous faut savoir anticiper et approfondir la mise en œuvre de la Refondation. C’est là que se trouve la victoire d’aujourd’hui et celle de demain. C’est là le chemin du futur positif. Nous devons continuer et achever l’œuvre de la Refondation malgré les épreuves et les attaques de l’heure.

CONCLUSION

En adoptant et promouvant le concept de REFONDATION sous l’inspiration du Professeur Harris FOTE MEMEL, le Front Populaire Ivoirien, parti de gauche adhérant à la philosophie du Socialisme Démocratique, a choisi de transformer fondamentalement le système de gestion et la vision de la CÔTE D’IVOIRE pour en faire une véritable Nation Africaine démocratique et socialiste. Ce qui signifie que le changement préconisé par le FPI s’appuie sur des valeurs de la gauche, à savoir la démocratie, la souveraineté, l’équité, la juste répartition des richesses nationales, l’égalité des chances pour l’école et la santé, l’éthique, etc.

Il ne s’agit donc pas d’un simple changement dans l’exercice du pouvoir d’Etat, mais d’une promotion de valeurs humanistes bien comprises et incarnées dans la réalité sociale et économique par des hommes et des femmes nourris aux principes du Socialisme, de la démocratie et de la justice.

Simone Ehivet Gbagbo

 

 

 


La Refondation


 1 . Objectifs

2 . Introduction

3 . L’héritage du pouvoir PDCI

4. La Refondation en Action

 5. Les Leçons de la Refondation